Emma Esse est né en 1964 dans la propriété familiale, à Carlipa, petit village du sud de la France. Il passe son enfance et son adolescence dans cette ancien bâtiment religieux acheté en ruines par son père qui l'avait lui-même restauré. Son père est un théoricien réputé de l'histoire d'Espagne, sa mère une actrice de théatre reconvertie dans l'écriture de courts-métrages pour la Télévision.

Emma Esse, de son vrai nom Pierre Marie Emma Esse, grandit dans un milieu artistique et culturel auquel se mêle le rêve et le fantastique. La chambre qu'il occupe est hantée par l'esprit d'un évêque qui le visite régulièrement. Les faits ont été constatés par les parents d'Emma Esse qui invitent leur enfant à ne pas être effrayé de ces manifestations qu'ils qualifient de faits naturels non encore expliqués par la science. Emma Esse gardera de ses conversations avec l'Evêque et du spectacle de cette âme en peine, condamnée à l'errance, un goût prononcé pour le surnaturel et le merveilleux et un doute chronique quant à l'éventualité de l'existence d'une entité supérieure.

Durant son enfance et jusqu'au milieu de son adolescence, Emma Esse voyage beaucoup en compagnie de ses parents. Il découvre les capitales Européennes et tombe amoureux de la vie urbaine, de ses parfums, de ses lumières, de son agitation.

Emma Esse commence à écrire à l'âge de 14 ans, installé sur le balcon de sa chambre, conscient qu'il vit dans le bonheur, s'inventant à coups de plume des existences qu'il n'aurait pas aimées. Ses personnages seront toujours de banals humains, confrontés à des situations qu'ils n'ont pas souhaitées, bousculés et terrassés par le poids et l'absurdité des circonstances.

Emma Esse affinera au cours des années et au gré de ses rencontres le caractère de ses personnages et le tragique de leurs vies. Habitant lui-même un lieu autrefois consacré au culte, imprégné par ce décor religieux, il prêtera à ses "héros" une foi désespérée et une croyance hystérique en un au-delà incertain.

Emma Esse vit actuellement à Paris.

Carlipa - 1963 - La propriété familiale, un an avant la naissance de Pierre Marie Emma Esse.A gauche et en contrebas du clocher, la chambre d'Emma Esse avec son balcon.