Ce matin, je suis venu plus tôt. Il n'était pas encore arrivé. J'ai regardé un peu comment il s'organisait. J'ai horreur des gens bordéliques mais, lui, ça va, il a l'air relativement ordonné. Il a vidé tout ce qu'il y avait dans les tiroirs. Mais il a conservé le petit avion en plastique que j'avais offert à Thierry. Ca m'a énervé qu'il garde ça et surtout que l'autre soit parti sans le prendre.

A midi, il est sorti manger un sandwich. Personne ne lui a encore dit qu'il y avait une cantine dans le bâtiment et ce n'est pas moi qui vais m'en charger. J'en ai profité pour explorer son autre tiroir. J'ai trouvé un magazine sur la Formule 1. C'est bizarre, moi aussi, j'adore la Formule 1.

Ce type est fou ! Il part et il laisse sa sacoche avec tous ses papiers sur son bureau ! J'ai voulu en connaître un peu plus sur ses origines mais une collègue est entrée dans le bureau à ce moment là. Ce sera pour plus tard.